samedi 3 octobre 2009

Ascendance de Jeanne Gentil

Les ascendants de Jeanne Gentil présentés dans cet article sont les suivants :

Jeanne Gentil (1790-1826)
François Gentil (1759-1825)
Pierre Gentil (1731-1772)
Claude Gentil (1696-?)
Claude Gentil (1660-?)
Claude Gentil (v. 1630-?)
Claude Gentil (?-?)

Jeanne Gentil est née le 18 avril 1790 au Mayet de Montagne. Elle est la fille de François Gentil et de Claudine Gaulliardon. À 23 ans, elle a épousé Hugues-Antoine Carton au Mayet-de-Montagne. Leurs premiers enfants sont nés à Nizerolles et à Saint-Christophe (chez Coudure).
Elle est décédée à Isserpent le 21 février 1826, à l’âge de 35 ans.


Arbre : les enfants de Jeanne Gentil (1790-1826) et Hugues-Antoine Carton

*******************************************************************************

François Gentil est né le 28 août 1759 au Mayet de Montagne. Il est le fils de Pierre Gentil et de Jeanne Joninon.
Il était laboureur lorsqu’il a épousé Claudine Gauliardon, à l’âge de 18 ans. Les époux se sont installés au Mayet où ils ont eu dix enfants entre 1779 et 1800. Fait assez exceptionnel pour l’époque, seul un d'entre eux est décédé en bas-âge et tous les autres se sont mariés au Mayet ou à Ferrières entre 1797 et 1824. A ce moment là, François Gentil était devenu propriétaire au village Berthuel, l’un des nombreux hameaux du Mayet-de-Montagne.
Il est décédé au Mayet-de-Montagne le 7 septembre 1825, à l’âge de 66 ans.


Arbre : les enfants de François Gentil (1759-1825) et de Claudine Gauliardon.


Photographie : Maison à gallerie, village Gentil (1780) (photographie : septembre 2009)

******************************************************************************* 

Pierre Gentil est né le 29 mars 1731 au village Gentil sur la paroisse du Mayet-de-Montagne. Il est le fils de Claude Gentil et d’Anne Bargoin. À 21 ans, il a épousé Jeanne Joninon à Saint-Clément. Les époux se sont installés au Mayet où ils ont eu dix enfants (le premier garçon, Claude, semble même être né près de huit mois avant le mariage). En 1752 Pierre était qualifié de « peigneur de chanvre », quinze plus tard, on le désignait comme « propriétaire » .
Il est vraisemblablement décédé le 2 mai 1772 au Mayet.


Arbre : les enfants de Pierre Gentil (1731-1772) et Jeanne Joninon

******************************************************************************* 

Claude Gentil est né le 10 avril 1696 au Mayet-de-Montagne. Il est le fils de Claude Gentil et de Claudie Cartalier. À 25 ans, il a épousé Anne Bargoin au Mayet-de-Montagne. Les époux se sont installés au village Gentil. Ils y ont eu au moins neuf enfants. Claude exerçait le métier de menuisier. D’après la personnalité de certains parrains cités lors des baptêmes de ses enfants, on peut penser qu’il était régulièrement employé par la famille Saulx-Tavannes. En 1734, le parrain de son fils André fut ainsi André Jacquemin, le cuisinier du «marquis de Tavannes» et sa marraine Jeanne Martin, l’épouse du gérant aux affaires du marquis. Cinq ans plus tôt, les propres enfants du marquis, Virginie et Pierre, âgés seulement de10 et 12 ans, avaient même été choisis pour une autre de ses filles. Ces liens étaient favorisés par le voisinage puisque le village Gentil était un des hameaux situés le plus proche de la principale possession des Saulx-Tavannes au Mayet : le château de Montgilbert.


Arbre : les enfants de Claude Gentil (1696-?), menuisier au village Gentil et d'Anne Bargoin


Photo : le château de Montgilbert et à l'arrière plan le village Gentil (septembre 2009)

******************************************************************************* 

Claude Gentil est né le 2 mars 1660 au Mayet-de-Montagne. Il est le fils de Claude Gentil et d’Antoinette Matichard. Il a eu au moins sept enfants avec son épouse Claudie Cartalier.


Arbre : les enfants de Claude Gentil (1660-?) et Claudie Cartalier.
On a identifié le mariage de Françoise Gentil et de Claude Magnet en 1709, sans pouvoir établir pour l'instant de laquelle des deux soeurs portant ce prénom il s'agit.