vendredi 29 mars 2013

Ascendance de Gabriel Laurut

Les ascendants de Gabriel Laurut présentés dans cet article :

Gabriel Laurut (1869-1912), cultivateur
Jean Laurut (1838-?), cultivateur, journalier
Jean Laurut (?-?), métayer


Gabriel Laurut est né le 12 septembre 1869 à Mariol. Il est le fils de Jean Laurut et d'Hélène Raynaud. A 27 ans, il épouse Françoise Sauvage à Mariol. Les mariés s'installent comme cultivateurs à la Maison Blanche sur cette même commune. Ils y ont deux filles : Marguerite et Justine.
Il est décédé à Mariol en 1912, à l'âge de 42 ans. 


Arbre : les enfants de Gabriel Laurut et Françoise Sauvage.

**********************************************************************************

Jean Laurut est né le 29 décembre 1838 au domaine des Barlets à Arronnes. Il est le fils de Jean Laurut et de Denise Roche. A 26 ans, il est domestique à Mariol lorsqu'il épouse Hélène Raynaud, la fille d'un maréchal-ferrant de cette commune. Les mariés s'installent dans le bourg de Mariol où ils ont six enfants. Jean est alors désigné comme cultivateur. A la fin des années 1890, ils résident à la Maison Blanche, toujours sur la même commune.



Arbre : les enfants de Jean Laurut et Hélène Raynaud.

mardi 26 mars 2013

La retraite dans les années 20


Le 5 avril 1910 naissait la retraite ouvrière et paysanne. Il s’agissait pour la France du premier système de retraite général et obligatoire. D’abord regardé avec beaucoup de méfiance par les syndicats et une partie des socialistes qui y voyaient une « retraite pour les morts » en raison d’un âge de départ fixé à 65 ans, elle aboutit néanmoins à la conquête d’un droit nouveau. 
Lorsqu'Antoine Thuizat choisit de faire valoir ses droits en août 1927, il a 60 ans. Il en profite peu puisqu'il décède quelques mois plus tard.

 



dimanche 24 mars 2013

Ascendance de Catherine Robert


Les ascendants de Catherine Robert présentés dans cet article :

Catherine Robert (1724-1766), femme de chambre de la comtesse de Busset
Pierre Robert (v.1699-1747), menuisier, sculpteur


Catherine Robert est née dans le quartier de Battant à Besançon le 23 novembre 1724. Elle est la fille de Pierre Robert et de Pierrette Alexandre. On ignore à quel âge elle a quitté sa région natale pour entrer au service de la comtesse de Busset, en tant que femme de chambre. Quoi qu'il en soit, elle a 25 ans lorsqu'elle épouse à Busset François Becquemie, un intendant du comte originaire de Normandie. Ils ont eu 6 enfants, tous nés dans le bourg de Busset. 
Elle est décédée à Busset le 7 novembre 1766, à l'âge de 41 ans.



Photo : le quartier Battant à Besançon (source Besançon.fr )
Au XVIIIe siècle, ce quartier populaire est peuplé de vignerons, de lavandières, de tanneurs, et de petits artisans. La ville est en pleine croissance, et l'une des marques de cette prospérité est la construction de l'église Sainte Madeleine (dans le prolongement du pont Battant) entre1746 et 1766.
Entre 1727 et 1729, la famille Robert quitte ce quartier pour l'autre rive du Doubs (rue Poitune, visible au tout premier plan, en arrière des quais) 

*********************************************************************************

Pierre Robert est né vers 1699. Son acte de mariage ne mentionne pas ses parents, il est donc assez difficile d'en savoir plus sur ses origines avec les seules ressources de l'état civil (aucun membre de la famille n'est mentionné, pas plus que sur les actes de naissance de ses enfants). Il a environ 22 ans lorsqu'il épouse Pierrette Alexandre dans la paroisse Sainte-Madeleine de Besançon. Il est alors menuisier dans le quartier Battant. Les époux ont eu au moins trois enfants entre 1721 et 1729, les deux premiers à Battant, le dernier à Poitune. Lors de cette dernière naissance, il est qualifié de sculpteur.
Il est décédé le premier avril 1747, à l'âge d'environ 47 ans, et a été inhumé dans le cimetière de l'allée du cloître.


Arbre : les enfants de Pierre Robert et de Pierrette Alexandre. Cet arbre est peut-être incomplet.

mardi 12 mars 2013

Ascendance de Rosalie Sigot et de Marie Sigot


Les ascendants de Rosalie Sigot présentés dans cet article :

Rosalie Sigot (1841-1879)
Claude Sigot (1810-1887), cultivateur, métayer
Jean Sigot (1781-1833), cultivateur, métayer
Claude Sigot (1744-1787), laboureur et Marie Sigot (1753-1826)
Benoit Sigot (vers 1709-1779), laboureur, métayer
Antoine Sigot (vers 1661-1741)

Rosalie Sigot est née le 12 février 1841 au village des Bargeons à Nizerolles. Jusqu'à l'âge de vingt ans, elle suit ses parents qui deviennent métayer au Chervais (Molles). Après avoir eu un enfant "naturel", elle épouse Antoine Laplace, un domestique de ferme originaire de La Chapelle qui était venu s'installer au Chervais. Les époux s'installent comme cultivateurs à Aronnes, à Baudecroux puis au village Doyat. Ils y ont quatre enfants. Après le décès de son premier mari, elle épouse en seconde noce Jean Fayon et s'installe avec lui aux Ruettes sur la commune de Busset. Une fille naît de ce second mariage.
Elle est décédée aux Ruettes le 27 mai 1879, à l'âge de 38 ans.


Arbre : les enfants de Rosalie Sigot.

- L'une des trois filles de Rosalie et Antoine Laplace s'est mariée à Marseille en 1900 avec Antoine Caillol. Le marié était originaire de cette ville. En 1900, il demeurait au n°28 boulevard de la paix, près du Vieux Port, où il exerçait la profession de cocher.

- On a retrouvé aucun acte concernant Marie Laplace, la dernière fille d'Antoine et Rosalie. 

- Louise Fayon, la dernière fille de Rosalie, a épousé un tailleur de pierre installé rue Gaudry à Vichy. Lors de son mariage, elle était une employée domiciliée à l'hôpital civil.

********************************************************************************

Claude Sigot est né le 27 septembre 1810 au village de Barnaudière (Arronnes). Il est le fils de Jean Sigot et de Marie Fiat. Jusqu'à son mariage, il grandit dans ce même village et dans celui de Coulaud. A 23 ans, il épouse Catherine Roche, la fille d'un couple de métayers originaires de Ferrières-sur-Sichon. Ils s'installent ensemble comme métayers au village des Bargheons à Nizerolles. Au cours des premières années, Catherine est désignée comme couturière sur les actes de naissance de ses enfants. Après 1841, ils changent régulièrement de lieu de travail : Fournier à Isserpent, les Bruyères à Droiturier, chez Lefroy à Saint-Prix, le Chervais à Molles, et les Rouchons à Busset. Dans ce dernier domaine, ils travaillent désormais comme métayers avec plusieurs de leurs enfants mariés. Vers 1870, toute la famille déménage une dernière fois pour un retour au village Coulaud à Arronnes.
Il est décédé à Coulaud le 21 juillet 1887, à l'âge de 76 ans.


Arbre : les enfants de Claude Sigot et Catherine Roche .

********************************************************************************

Jean Sigot est né le 30 décembre 1781 au village de Coulaud à Arronnes. Il est le fils de Claude Sigot et de Suzanne Geneste. A 17 ans, il épouse Marie Fiat, une jeune femme de trois ans son ainée originaire de Ferrières-sur-Sichon. Ils s'installent comme métayers au Coulaud où naissent leurs premiers enfants. Après 1808, ils quittent Coulaud pour Barnaudière, un autre village d'Arronnes. 
Il est décédé à Coulaud, où il était revenu avec au moins deux de ses frères, à l'âge de 51 ans. Sa veuve, Marie Fiat, part alors s'installer aux Barghons à Nizerolles ou habitent déjà sa fille Denise et ses deux fils Claude ; elle les suit ensuite à Fournier, sur la commune d'Isserpent où elle est décédée.



Arbre : les enfants de Jean Sigot et Marie Fiat

********************************************************************************

Claude (Léger) Sigot est né le 1 octobre 1744 au village de Coulaud à Arronnes. Il est le fils de Benoît Sigot et de Michelle Barnichon. À 32 ans, il épouse Suzanne Geneste lors d'un double mariage au cours duquel son frère Jean épouse Marie Geneste, la nièce de sa nouvelle femme.  Tous semblent s'installer au village Coulaud comme laboureurs métayers. C'est dans ce village que naissent leurs quatre enfants.
Il est décédé à Coulaud le deux mars 1787, à l'âge de 42 ans.


Arbre : les enfants de Claude Sigot et Suzanne Geneste.

Marie Sigot (soeur de Claude) est née le 3 mars 1753 au village Coulaud à Arronnes. Elle est la fille de Benoît Sigot et de Michelle Barnichon. À 23  ans, elle épouse Denis Laurut, un jeune veuf métayer sur la paroisse de Busset. Ils s'installent comme métayers sur cette paroisse aux Morands puis aux Liages, pendant quelques années, puis plus durablement aux Corres. Entre 1777 et 1795, ils ont sept enfants. Après le décès de son mari, elle semble quitter les Corres pour le village des Barlets à Arronnes où vit son beau-fils Georges Laurut (1).
Elle est décédée aux Barlets à l'âge de 73 ans.

(1) Le fils de la première femme de son mari, né en 1776.


Arbre : les enfants de Marie Sigot et Denis Laurut
Marie Laplace, l'arrière-petite-fille de Marie Sigot s'est mariée avec Claude Roudier, l'arrière-arrière-petit-fils de Claude Sigot (cas d'implexe)

********************************************************************************

Benoit Sigot est né vers 1709. Il est le fils d'Antoine Sigot et de Bonette Cougnet. Après avoir épousé Michelle Barnichon au début des années 1730, il s'installe comme laboureur métayer au village de Coulaud à Arronnes. Neuf enfants naissent de cette union. Le couple ne semble pas avoir vécu ou travaillé ailleurs qu'au village de Coulaud.
Il est décédé à Coulaud le 10 septembre 1779, à l'âge d'environ 70 ans.



Arbre : les enfants de Benoit Sigot et Michelle Barnichon