samedi 11 octobre 2014

Ascendance d'Antoinette Raffin


Les ascendants d'Antoinette Raffin présentés dans cet article :

Antoinette Raffin (1758-1805)
Jean Raffin (1737-1812), peigneur de chanvre, propriétaire
François Raffin (1698-1760), peigneur de chanvre
Claude Raffin (v.1665-1742), peigneur de chanvre
Simon Raffin (?-?)


Antoinette Raffin est née le 9 novembre 1758 à Thionne. Elle est la fille de Jean Raffin et de Claudine Guy. A 18 ans, elle épouse un équarrisseur originaire de Landogne dans les Combrailles auvergnates, et s'installe avec lui à Saint-Voir. Vers 1787, la famille quitte le bourg de Saint-Voir pour Thionne où naissent les derniers enfants. Après le décès de son premier mari, elle épouse en seconde noce Antoine Talon, un charpentier lui aussi originaire de Thionne. 
Elle est décédée à Thionne le 1er février 1805, à l'âge de 46 ans.


Arbre : les enfants d'Antoinette Raffin

***********************************************************************************

Jean Raffin est né le 18 mai 1737 à Thionne. Il est le fils de François Raffin et d'Antoinette Gattepin. A l'âge de 19 ans, il épouse Claudine Guy, la fille d'un laboureur de la paroisse, âgée de seulement 13 ans. Ils s'installent comme peigneur de chanvre à Thionne où ils ont neuf enfants entre 1758 et 1782.
Il est décédé à Thionne le 17 mars 1812, à l'âge de 74 ans.




Arbre : les enfants de Jean Raffin et Claudine Guy.
L'acte de naissance et l'acte de décès de Jean Guy (né en 1776 ) ne donnent pas le même prénom, mais il s'agit probablement du même enfant.

***********************************************************************************

François Raffin est né le 8 octobre 1698 à Chavroches. Il est le fils de Claude Raffin et de Jeanne Jamme. A 23 ans, il épouse Antoinette Gattepin avec laquelle il s'installe à Thionne comme peigneur de chanvre. Ils ont au moins huit enfants entre 1722 et 1743. 
 Il est décédé à Thionne le 14 novembre 1760. à l'âge de 62 ans.

Arbre : les enfants de François Raffin et Antoinette Gattepin.
Marie (née en 1730) a quitté Thionne avec son mari pour Lusigny, puis Thiel-sur-Acolin. 
Anne (née en 1735) a elle aussi quitté Thionne pour Saint-Voir.

samedi 13 septembre 2014

Ascendance de Jeanne Dessony

Les ascendants de Jeanne Dessony présentés dans cet article :

Jeanne Dessony (1702-1750)
Pierre Dessony (?-?), laboureur, métayer

Variantes orthographiques : Desaulny, Dessonit...

Jeanne Dessony est née le 10 mai 1702 au domaine des Guenaudins à Bressolles. Elle est la fille de Pierre Dessony et de Jeanne Cemetiere. A 22 ans, elle épouse Christophe Lamarque avec lequel elle s'installe à Bressolles. Christophe décède trois ans plus tard et elle se remarie avec François Bardot, un vigneron originaire de Longvé (Bressolles). Ils vivent dans différents domaines de Bressolles et de Chemilly où ils ont ensemble au moins sept enfants. 
Elle est décédée le 22 février 1750 à Chemilly, à l'âge de 47 ans.

Arbre : les enfants de Jeanne Dessony



Photos : gentilhommière fortifiée des Guenaudins à Bressolles. Jeanne Dessony y est née en 1702. Ses parents y étaient métayer. (photographie - septembre 2015 -)



Photo : carte postale ancienne, Les Guenaudins à Bressolles




*************************************************************************

lundi 18 août 2014

Ascendance de Gilberte Meunier

Les ascendants de Gilberte Meunier présentés dans cet article :

Gilberte Meunier (v.1745-1813)
Annet Meunier (1715-1782)
Michel Meunier (?-?)

variantes orthographiques fréquentes :  Mesnier ou Mesnié


Gilberte Meunier est née vers 1745, peut-être sur la paroisse de la Madeleine à Moulins comme ses frères et sœurs (l'acte n'a pu être retrouvé). Elle est la fille d'Annet Meunier et de Marie Duflos. A l'âge de 15 ou 16 ans, elle se marie avec Georges Chamoux, le fils d'un tisserand originaire de Liernolles. il s'agit d'un double mariage puisque lors de la même cérémonie, sa soeur Jeanne épouse de frère de Georges. Les deux familles s'installent comme laboureurs à Bressolles, d'abord au domaine des Chevaliers, puis sur celui des Maris.  Vers 1785, toute la famille (les enfants et au moins un frère de Georges) quitte Bressolles pour le domaine des Mardillions à Chemilly. C'est ici que naissent les trois derniers enfants du couple qui a eu au total douze enfants depuis le mariage. Vers 1800, tout le monde quitte Chemilly pour la commune de Treteau. Jusqu'au décès de Georges, la famille semble résider au village de Coutant. Par la suite, Gilberte se rend chez son fils Jean devenu voiturier à la tuilerie de Saint-Voir. 
Elle est décédée à Saint-Voir le 23 avril 1813, à l'âge de 68 ans.



Arbre : les enfants de Gilberte Meunier

******************************************************************************

Annet Meunier est né le 22 juin 1715 dans le faubourg de la Madeleine à Moulins. Il est de fils de Michel Meunier et de Gilberte Daume. A 21 ans, il épouse Marie Duflos à Trévol avec laquelle il s'installe comme laboureur au quartier de la Madeleine à Moulins. Après quelques années passées dans les faubourgs moulinois, la famille déménage pour le domaine du Caron à Bressolles.
Il est décédé au Caron à Bressolles à l'âge de 67 ans.


Arbre : les enfants d'Annet Meunier et Marie Duflos

jeudi 14 août 2014

Ascendance de Françoise Croizet

Les ascendants de Françoise Croizet présentés dans cet article :

Françoise Croizet (1785-1861)
Gilbert Croizet (1756-1806)
Jean Croizet (vers 1722-?), journalier
Jean Croizet (?-?), tisserand

Françoise Croizet est née le 4 janvier 1785 aux Martres-d'Artière. Elle est le fille de Gilbert Croizet et de Marie Grosle. A 19 ans, elle épouse Pierre Valadier un tisserand originaire de Tours-sur-Meymont. Il s'installent aux Martres où ils ont au moins cinq enfants entre 1807 et 1823. Pierre décède en 1827 et elle se remarie quatre ans plus tard avec Gabriel Bonnioux, "grand bouvier chez le sieur Ferval".
Elle est décédé aux Martres-d'Artière le 8 janvier 1861, à l'âge de 76 ans.


Arbre : les enfants de Françoise Croizet et Pierre Valadier


***************************************************************************

Gilbert Croizet est né le 13 novembre 1756 aux Martres-d'Artière. Il est le fils de Jean Croizet et de Peyronelle Aymard. A l'âge d'environ 23 ans, il épouse Marie Grosle, originaire elle aussi des Martres-d'Artières. Ils s'installent sur cette paroisse où ils ont au moins trois enfants. Aucun des des actes consulté n'indique de profession.
Il est décédé  aux Martres-d'artière le premier septembre 1806, à l'âge de 49 ans. 


Arbre : les enfants de Gilbert Croizet et Marie Grosle

***************************************************************************


lundi 4 août 2014

Ascendance de Marguerite Planche

Les ascendants de Marguerite Planche présentés dans cet article :

Marguerite Planche (1761-1806)
François Planche (?-?), batelier


Marguerite Planche est née le 1 décembre 1761 à Limons. Elle est la fille de François Planche et de Jacqueline Laurent. A 20 ans, elle épouse Jean Moitrioux, un batelier lui aussi originaire de Limons. Ils ont onze enfants dans cette commune entre 1783 et 1806 (voir ascendance Moitroux). 
Elle est décédée quelques mois après la naissance de sa dernière fille, à l'âge de 44 ans.

*****************************************************************************

François Planche est né dans le milieu du XVIIIe siècle. Son acte de mariage n'a pu être retrouvé et on sait seulement qu'il exerçait le métier de batelier à Limons, au moins à partir de 1759. Il a eu au moins quatre enfants avec son épouse Jacqueline Laurent dans cette commune.  



Arbre : les enfants de François Planche et jacqueline Laurent

vendredi 2 mai 2014

Ascendance de Marie Moitrioux

Les ascendants patronymiques de Marie Moitrioux présentés dans cet article sont les suivants :

Marie Moitrioux (1789-1856)
Jean Moitrioux (1753-1808), batelier
François Moitrioux (1727-1755), laboureur, métayer
Benoît Moitrioux (1700-1758), hôte, cabaretier
Antoine Moitrioux(?-?), journalier


Marie Moitrioux est née le 24 février 1789 à Limons. Elle est la fille de Jean Moitrioux et de Marguerite Planche. A 34 ans, elle épouse Augustin Dumas, un marinier de cinquante ans déjà père de sept enfants. Les mariés s'installent dans la maison d'Augustin au quartier des Michauds, à la sortie du bourg de Limons. Marie et Augustin semblent n'avoir eu qu'une fille : Marguerite.
Elle est décédée à Limons le 16 décembre 1856 au quartier de la Jonchère où elle avait rejoint sa fille depuis la mort de son mari.



Arbre : Marie Moitrioux et Augustin Dumas n'ont eu qu'une fille : Marguerite.

********************************************************************

Jean Moitrioux est né le 9 novembre 1753 à Limons. Il est le fils de François Moitrioux et de Bonnette Pouzier. A 28 ans, il épouse Marguerite Planche avec laquelle il s'installe à Limons comme batelier. Entre 1783 et 1806, ils ont dix ou onze enfants (1) dans cette commune. Jean est le plus souvent désigné comme marinier ou batelier et une seule fois comme "propriétaire".
Il est décédé à Limons le 8 mai 1808 à l'âge de 54 ans.


Arbre : les enfants de Jean Moitrioux et de de Marguerite Planche.

(1) Il est possible que Jean (° 1794) et Louise (°1795) ne soient qu'une seule et même personne. Les actes originaux n'ont pu être consultés pour la période entre 1793 et l'an VII. Les relevés consultés contiennent peut-être une erreur de transcription. Le décès de Louise à l'âge de quatre ans correspond bien quant à lui à l'acte d'état civil original. 

********************************************************************

François Moitrioux est né le 7 janvier 1727 à Mons. Il est le fils de Benoît Moitrioux et de Marie Bletterie. A 26 ans, il épouse Bonne Pouzier, la fille d'un laboureur originaire de Randan. Ils s'installent comme métayer au domaine des Guiots à Limons, puis à Mons. Ils n'ont que deux enfants et la seconde naissance a lieu plusieurs semaines après le décès prématuré de François, à l'âge de seulement 28 ans. 


Arbre : les enfants de François Moitrioux et de Bonne Pouzier


********************************************************************

Benoît Moitrioux est né le 20 juillet 1700 à Mons. Il est le fils d'Antoine Moitrioux et de Jeanne Cante.  A 25 ans, il épouse Marie Bletterie à Mons et s'installe avec elle à Mons. Ils y exercent le métier d'hôte cabaretier, au moins pour la période 1738-1758. 
Il est décédé à Mons le 5 janvier 1758, à l'âge de 57 ans. L'acte de décès précise qu'il a été retrouvé "noyé dans le ruisseau de Buron". 



Arbre : les enfants de Benoit Moitrioux et de Marie Bletterie
Il manque probablement des naissances entre 1730 et 1737

********************************************************************

Antoine Moitrioux est probablement né vers 1660. En 1683, il épouse Jeanne Cante à Mons. Ils ont eu au moins neuf enfants dans cette paroisse où ils semblent être journaliers.
Il est décédé entre 1705 et 1726.



Arbre : les enfants d'Antoine Moitrioux et Jeanne Cante




dimanche 27 avril 2014

Ascendance de Marie Roumeau


Les ascendants de Marie Roumeau présentés dans cet article :

Marie Roumeau (1851-?)
Joseph Roumeau (1817-1901), métayer
Annet Roumeau

Marie Roumeau est née le 22 mai 1851 au lieu de Labrosse à Saint-Didier-la-Forêt. Elle est la fille de Joseph Roumeau et de Gabrielle Avar. A l'âge de seulement seize ans, elle épouse Antoine Durin, un cultivateur originaire de Saint-Germain-de-Salles. Les mariés semblent s'être installés pour quelques années dans cette commune, au village des Colettes où naît leur premier fils. Vers 1870, il s'installent au bourg de Broût-Vernet où Antoine devient garde-champêtre.


Arbre : les enfants de Marie Roumeau et Antoine Durin

************************************************************************

Joseph Roumeau est né le 16 décembre 1817 à Salles. Il est le fils d'Annet Roumeau et de Magdeleine James. A 22 ans, il épouse Gabrielle Avar avec laquelle il s'installe comme métayer au domaine du Verger à Brôut-Vernet. En 1842 la famille quitte le Verger pour la commune de Saint-Dider-la-Forêt où ils résident successivement dans différents domaines : Simardot, Labrosse, la Chaume.  A la fin de sa vie il semble avoir déménagé une dernière fois pour les Combes à Broût-Vernet où il est décédé à l'âge de 83 ans le 8 avril 1901, trois semaine après le décès de sa femme.


Arbre : les enfants de Gabrielle Avar et de Joseph Roumeau.